Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 10:31

 

Voilà l'article de la Voix du Nord du 3 Janvier 2012 :

 

La commune bâtit à tour de bras mais sa population stagne.

 

La ville de Beuvry va-t-elle bientôt atteindre le seuil des 10 000 habitants ? ...

 

La municipalité se posait la question en... 1999 déjà quand l'INSEE lui communiquait des chiffres annonçant 9 397 Beuvrygeois et une progression de 7 % qui renversait la tendance après la décrue des années soixante et soixante-dix.

 

En voyant pousser les maisons comme des champignons entre l'hôpital et le lycée Marguerite-Yourcenar, on se dit que la barre a déjà été allégrement franchie. « Ce n'est pas le cas », dément Bernard Moulin, le premier adjoint au maire. En dépit d'une politique de construction volontariste, le population stagne. Principale explication : la taille moyenne des familles, ou des ménages comme disent les statisticiens, a rétréci. Et bien des parents se retrouvent seuls dans des maisons construites il y a trente ans, les enfants ayant quitté le nid.

 

Le programme de logements sociaux, encore évoqué au conseil municipal précédent Noël, devrait contribuer à redresser la courbe démographique. Nadine Lefebvre y avait annoncé 67 nouvelles habitations pour la période 2011-2013. Dans une commune possédant l'un des plus vastes territoires de la région (1 685 hectares), il reste de la place pour bâtir. 

 

Dommage qu'il ne faille que des logements sociaux pour redresser la courbe.

Comment attirer une population de jeunes travailleurs dans une ville où il n'y a pas de crèche pour y accueillir leurs enfants, pas de piscine, des projets d'antenne à proximité d'une école, des centres aérés qui n'ouvrent que les après midi pendant les petites vacances ? Oui Beuvry est une ville qui bouge, mais dans quel sens ?

 

L'analyse d'un blogueur local est intéressante : voir son article en cliquant ici.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Du lundi au jeudi, une rue a été laissée dans l’isolement.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nous l’avons dit, et nous le répétons : « Il y a eu faute, et de madame l’arbitre ! »<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Espérons qu’elle ne nous fera pas rejouer le match…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Il est encore aujourd’hui, dommage qu’aucune des personnes qui se déclarent partout dans Beuvry comme très intéressées par le quotidien de ses habitants n’ait réagi…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais les priorités moulinent parfois sous les ailes de l’indifférence.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Faudrait-il encore que les dernières boules de rechange restantes roulent vers le cochonnet pour apporter quelques points à une équipe désunie et délabrée.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais passons, comme le temps des roses.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Il est encore amusant de remarquer qu’aucun riverain n’a été tenu informé de ce problème de téléphone, malgré que les services municipaux en aient eux été prévenus assez rapidement ainsi que<br /> divers membres de la municipalité. Certain(e)s parmi les 23, une majorité pourrait-on dire, et d’autres parmi les restes…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Pour information : le téléphone n’est pas du ressort des services municipaux, donc ils n’encourent aucun blâme, mais le fait d’en être informé aurait dû provoquer par adjoint interposé une<br /> réaction en chaîne. En effet comment auraient-ils pu être alertés en cas d’incident dans cette rue ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Avec un nombre certain de personnes retraitées qui n’ont pas le bonheur de pouvoir cumuler des rémunérations, peu de chance d’avoir des détenteurs de téléphones portables.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Imaginez une de ces personnes ayant un malaise la nuit sans moyen d’avertir les secours ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Des représentant(e)s de la municipalité, informé(e)s n’ont pourtant pas marqué le moindre signe d’émotion ne pris contact avec les services compétents de France Télécom. Pourtant un simple 1013<br /> dans la foulée, beuvrygeoise bien sûr, aurait déjà donné une indication. Mais avec des godasses lourdes de gadoue…<br /> <br /> <br /> Un appel par une haute autorité impliquée dans la vie de sa commune pendant ses quelques heures de présence et celles d’ouverture des services de l’opérateur aurait sûrement accéléré les choses.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Peut-on encore garder un tel espoir de changement et de « bougement »  pour celles et ceux qui n’y sont pas tou(te)s né(e)s mais y vivent depuis belle lurette ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Doit-on penser que les grandes heures de l’ancien régime sont de retour avec les grandes promesses suivies de grands oublis si ceux-ci n’apportaient rien en retour ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Depuis le retour de la ligne, ces personnes ne savent plus qui appeler pour obtenir la moindre promesse d’écoute et de secours en cas de nouvel incident…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Enfin, pour notre part, le dossier reste en haut de la pile sous un coude gauche mais attentif.<br />
Répondre
J
<br /> Si le sujet de la population de Beuvry vous intéresse, je vous invite à parcourir les liens de cette page<br /> récapitulative :<br /> <br /> <br /> Population de Beuvry<br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> Joël<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
S
<br /> Le moins qu'on puisse dire c'est que s'imaginer faire venir des familles dans une ville aussi peu attrayante est vraiment absurde !<br />
Répondre

Bienvenue Sur Notre Blog

  • : Beuvry Avenir
  • : Beuvry Avenir est une association de la loi 1901. Son but est de construire un cadre d’expression, de réflexion et d’action pour toutes les personnes intéressées par le développement et l’avenir de leur commune.
  • Contact

Recherche