Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 20:01

 

Même si l’activité pratiquée n’implique pas une obligation d’immersion dans l’élément liquide, celle-ci peut être accidentelle. C’est pourquoi au minmum :

         1-   Une attestation de capacité à pouvoir nager sur une distance minimale est exigée.

         2-   Le port d’un équipement de sécurité correctement attaché sur la personne est obligatoire.

         3-   La connaissance, préalable à la pratique effective de l’activité, de quelques règles est imposée.

         4-   La connaissance des lieux notamment ceux destinés aux secours, des personnes responsables est plus que conseillée.

 

Et par précaution : seulement au sens figuré parce qu’au sens propre, c’est toujours impossible, analysons donc le problème vaseux.

 

L’affichage des analyses :

a-     doit être demandé, à ses frais, par la personne propriétaire / utilisatrice-organisatrice régulière ou occasionnelle auprès d’un établissement dûment agréé afin de pouvoir être présenté en cas de demande ;

b-     doit être effectif à la fois sur le site, c'est-à-dire à un emplacement aisément identifiable et accessible, visible et lisible pour tout visiteur (ou son représentant légal), usager potentiel ou effectif, et à tout moment ; tout comme en mairie (sur un panneau d’affichage identifié) ;

c-      doit être régulièrement actualisé, au minimum selon les textes règlementaires en vigueur. Comme par exemple dans une piscine quand il y en a une dans la commune.

 

En cas de non-respect de ses obligations, cette personne, physique ou morale, pourrait avoir à répondre de sa négligence (volontaire ou non) devant les autorités en charge de la surveillance de la bonne application des textes en vigueur…

 

Les textes en vigueur sont disponibles auprès des services administratifs de la mairie de Beuvry ainsi qu’au siège d’Artois-Comm. Copie de l’ensemble peut y être demandée.

 

Sinon, pour information (liste non-exhaustive) :

 

1-     Loi n° 92-3 du 3 janvier 1992 sur l'eau, modifiée.

2-     Décret n° 93-742 du 29 mars 1993, relatif aux procédures d'autorisation et de déclaration prévues par l'article 10 de la loi n° 93-3 du 3 janvier 1992 sur l'eau modifié.

3-     Décret n° 93-743 du 29 mars 1993, relatif à la nomenclature des opérations soumises à autorisation ou à déclaration en application de l'article 10 de la loi n° 92-3 du 3 janvier 1992 sur l'eau modifié.

4-     Directive CEE du 8 décembre 1975 concernant la qualité des eaux de baignade.

5-     Code général des collectivités territoriales (L2212-2-5, L2213-23 et L2215-1).

6-     Code de la santé publique (article L 1332-1 à L 1332-4).

7-     Loi n° 51-662 du 24 mai 1951 relative à la sécurité de établissements de natation.

8-     Décret du 8 janvier 1962 relatif au matériel de signalisation utilisé sur les plages et les lieux de baignade.

9-     Décret n° 81-324 du 7 avril 1981 fixant les normes d'hygiène et de sécurité applicables aux piscines et aux baignades aménagées modifié.

10- Décret n° 77-1177 du 20 octobre 1977 relatif à la surveillance et à l’enseignement des activités de natation modifié

11- Arrêté du 7 avril 1981 relatif aux sapeurs-pompiers volontaires recrutés pour la surveillance des baignades et des activités nautiques ;

12- Arrêté du 16 juin 1998 relatif au plan d’organisation de la surveillance et des secours dans les établissements de natation et d’activités aquatiques d’accès payant.

13- Loi n° 64-1245 du 16 décembre 1964 relative au régime et à la répartition des eaux, et à la lutte contre leur pollution.

14- Décret n° 73-912 du 21 septembre 1973 portant règlement général de police de la navigation intérieure.

15- Arrêté du 4 mai 1995 relatif aux garanties de technique et de sécurité dans les établissements organisant la pratique ou l'enseignement de la nage en eau vive, du canoë, du kayak, du raft ainsi que de la navigation à l'aide de toute autre embarcation propulsée à la pagaie.

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 20:43

 

La visite du journaliste de la Voix du Nord à la vase nautique de Beuvry est relatée en page 7 du journal du Lundi 30 Juillet 2012.

 

Pour ceux qui n’auraient pas vu l’article voici en gros de quoi il s’agit.

 

Le journaliste confie dans son article qu’il n’était pas venu à la base nautique pour tester les vestiaires et les douches flambant neufs. Il se doutait que de ce côté il ne devait pas y avoir de problème particulier.

Mais à son arrivée il a du se rendre à l’évidence que l’eau dégageait une odeur particulière, ce qu’il fit remarquer à Tony Lalet fraichement nommé directeur de la base intercommunale. Ce dernier ayant vu notre journaliste jeter un œil perplexe sur l’état de l’eau  s’empressa d’évoquer illico sa saleté en lui disant : « il a fait chaud, du coup tout ce qu’il y a au fond du bassin remonte. »
Mais M. le directeur rassure le journaliste en l’informant que l’eau doit être traitée à la rentrée.

Bien, comme çà nous sommes rassurés.

Mais combien d’enfants auront pris des risques au contact de cette eau sale et nauséabonde.

La fin de l’histoire est que le journaliste a testé le shampoing aux algues en se la jouant surfeur à pagaie.

 

La base nautique par elle même est bien située, les bâtiments sont beaux et fonctionnels, mais l’élèment principal ( l’eau )   pose un énorme problème de sécurité sanitaire. Dommage que le bassin n’ait pas été nettoyé avant les vacances, et cerise sur le gâteau, nous n’avons même plus de piscine !

Y a t-il des analyses de cette eau ? Sont elles consultables ?

Affaire à suivre.                                                                                                                            

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:50

Aujourd’hui nous avons pu voir à Beuvry un engin de type balayeuse qui circulait sur les trottoirs. Notre curiosité de contribuables nous a amenés à regarder de près le résultat du travail effectué. Force est de constater que cet engin ne ramasse pas grand chose, étalant plutôt les saletés et les cailloux. Nous ne savons pas si cet engin a été acheté ou loué par la ville. Si c’est un investissement, nous pensons que c’est une belle stupidité, mais si c’est une location c’est un demi mal et une expérience à ne pas renouveler tant que nous n’aurons pas à Beuvry des trottoirs en bon état.

Combien coûte encore cette folie des grandeurs ?

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 15:44

Il se peut que nous traitions des sujets déjà évoqués sur d’autres blogs.

Ce cas de figure est arrivé dernièrement et nous avons reçu à ce sujet un commentaire haineux que nous n’avons pas validé, écrit par une personne qui cherche visiblement à déclencher une guerre entre les opposants non élus qui s’intéréssent encore à Beuvry.

Nous informons le rédacteur (trice) de ce commentaire, que nous jugeons sa façon de faire honteuse, et que nous ne nous gênerons pas pour relater sur notre blog les sujets que nous jugerons utiles.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 21:00

Le  journal   La Voix du Nord de ce Mercredi 11 Juillet 2012 relate des interventions des élus siègeant à Artois Comm.(page 8 du journal).

On peut y lire une déclaration d’une élue Beuvrygeoise, Emmanuelle Leveugle, revendiquant pour les  élus la légitimité de prendre des décisions sans consulter à tout bout de champ ceux qui leur ont accordé leurs suffrages.

 

Que penser de cette déclaration ? Pour ceux qui lui ont accordé leurs suffrages peut être, mais pour ceux qui ne lui ont pas accordé ?

Mme Leveugle doit se rappeler qu’elle est une élue à la disposition de tous les Beuvrygeois.

Souvenons nous aussi qu’au moment où le processus de la défusion était en route elle n’avait pas non plus consulté ceux qui lui accorderaient leurs suffrages, et que son mari avait écrit un livre blanc démontrant que Beuvry ne pouvait s’en sortir seul financièrement. La preuve du contraire fut démontrée.

Il est regrettable que les Beuvrygeois puissent accorder leur confiance en de telles personnes

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 11:24

Nous ne pouvons pas résister à mettre cet article écrit par un lecteur du blog

 

Ce matin, effectuant ma promenade quotidienne en compagnie de mon chien, j’ai eu l’occasion de voir que l’on s’occupait du désherbage des caniveaux de mon quartier.

En effet, une machine munie d’une rampe, conduite par un individu masqué, pulvérisait un produit sur les herbes folles garnissant les caniveaux. Celà occasionnait aussi une brumisation s’étalant sur les haies ainsi que dans les jardins.

J’ai supposé en voyant l’homme masqué que le produit devait être toxique.

J’ai pensé que celà n’était pas très écologique, et que l’on aurait pu employer les jobs d’été à désherber manuellement.

Quand je pense que j’utilise des sacs spéciaux pour évacuer les crottes de mon chien, je me dis qu’elles sont moins toxiques que ces produits chimiques. Plus emmerdantes certes, mais beaucoup moins toxiques.

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 18:37

En cette période de vacances le blog sera au ralenti .Nous souhaitons à tous de bonnes vacances.

Néanmoins s'il y avait quelque chose de particulier et intéressant à mettre sur le blog, n'hésitez pas à transmettre.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 23:09

Au moment où le gouvernement nous annonce qu’il va falloir récupérer 30 milliards d’euros. 

 

 

voici une petite “bombe” politique : 

 

http://www.observatoiredessubventions.com/2012/le-conseil-general-du-pas-de-calais-depense-395-000-euros-pour-des-sejours-aux-jo-de-londres/ 

 

 

Le Conseil Général du Pas-de-Calais dépense 395 000 euros pour des séjours aux JO de Londres

à la une conseil général dette publique élus et partis politiques gaspillage argent public tourisme

Tags: calais jo

Le Conseil Général du Pas-de-Calais a dépensé 144 000 euros pour que ses élus puissent profiter de séjours à Londres pendant les JO, aux frais des contribuables.

Ainsi, 45 élus du Conseil Général du Pas-de-Calais vont pouvoir profiter des JO de Londres aux frais des contribuables. Cinq d’entre eux bénéficieront même de séjours VIP, à 8093 euros par personne, incluant 2 nuits d’hôtel Grand Confort, transport Eurostar , billets d’accès aux finales 100 mètres Homme ( épreuve la plus prestigieuse des JO), compétition

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 22:41

Voici maintenant 3 semaines que les élections législatives sont passées et que nous avons pour un cinquième mandat pour le candidat socialiste.

Mr le député est chargé de nous représenter, de proposer des lois, de les voter.

Il serait donc de bon ton que celui-ci respecte les lois, notamment celles sur l’affichage.

En effet, sur notre commune, subsiste encore de nombreux affichages sauvages polluant la vue des Beuvrygeois.

Le fait que ces affiches n’aient pas été collées sur les panneaux d’affichages prévus, constitue une infraction.

Nous savons que les vacances d’été sont proche, mais madame le maire serait bien inspirée de faire nettoyer les lieux souillés par ses affiches.

Voici un extrait de la loi Barnier relative à l’affichage sauvage.

Les lois relatives à "l’affichage sauvage"

Depuis la loi du 29 décembre 1979 et la "loi BARNIER" du 2 février 1995, relative au renforcement de la protection de l’Environnement, l’affichage non commercial en dehors des emplacements destinés à cet effet, constitue un affichage sauvage. Quelle que soit la nature de l’affichage (commercial, non commercial ou politique), ce texte prévoit des sanctions administratives... L’enlèvement et les frais d’exécution sont supportés par celui qui a apposé, fait apposer ou bénéficié de la publicité, dès lors qu’un affichage ou une pré signalisation sont signalés :

  •  sur un arbre,
  •  dans un site classé ou sur un immeuble inscrit ou protégé,
  •  sur un bien immobilier, sans l’autorisation écrite du propriétaire,
  •  sur le domaine public et privé (murs de soutènement, ouvrages publics, candélabres, etc.)

 

Par ailleurs, la "loi BARNIER" prévoit que des sanctions pénales peuvent être prononcées par les tribunaux en cas d’infractions

 

Si un nettoyage a lieu, se sera sûrement aux frais des contribuables beuvrygeois et non pas des adhérents du PS.

 

PJ : photo prise à l’angle de la rue Sadi Carnot et la route nationale IMG_0184.jpg

Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 18:30

Sur Beuvry actualités Juillet Août 2012 on peut voir pages 4 et 5 une série de questions posées par Benoit Lambert (Responsable de la communication) à Arnaud Figenwald (conseiller délégué à la jeunesse et aux sports) auxquelles il  répond.

Une question nous paraît particulièrement intéréssante, il s’agit de :

Les élèves des écoles peuvent-ils encore pratiquer la natation ?

Réponse :

Bien sur, ils fréquentent régulièrement la piscine de Bethune : nous assurons le transport en bus,la même choses pour les jeunes qui participent aux centre de loisirs.

Nous nous posons les questions suivantes :

Combien de temps passent-ils dans les bus ?

Combien de temps passent-ils à pratiquer la natation ?

Quand on sait aussi le temps qu’ils passent dans les vestiaires, douches,etc.

 

 

A questions ridicules et réponses ridicules,  nous nous questionnons  et répondons.

Question :  Pensez vous que les enfants de Beuvry puissent profiter des espaces verts tels ceux de la Prévôté ?

Réponse : Bien sur, ils pourraient fréquenter régulièrement le jardin public de Béthune et nous assurerions le transport.

La communication à Beuvry ne serait-elle que pour une certaine catégorie de personnes ?

Nous aimerions être interviewés par Benoit Lambert. Pourquoi ne viendrait-il pas aux réunions des comités de quartier pour exercer sa tache sans parti pris ?

 

Partager cet article
Repost0

Bienvenue Sur Notre Blog

  • : Beuvry Avenir
  • : Beuvry Avenir est une association de la loi 1901. Son but est de construire un cadre d’expression, de réflexion et d’action pour toutes les personnes intéressées par le développement et l’avenir de leur commune.
  • Contact

Recherche