Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:53

La crèche a ouvert ses portes ?

C’est ce qu’annonce la presse locale.

Mais attention aux effets d’annonce de nos médias !

 

Fausse joie…

 

En effet, une fois passé l’emballement à la vue du titre, la lecture de l’article de « l’Avenir de l’Artois » risque bien de provoquer la déception des Beuvrygeois qui attendent un service public d’accueil pour leurs enfants.

 

Pourtant le parti très largement majoritaire localement ne cesse de mettre en avant la « défense du service public ».

 

 

Mais hélas pour la majorité des salariés Beuvrygeois :

 

On peut lire dans l’article de presse « C'est une crèche pour les enfants des salariés du centre hospitalier de Beuvry, de la clinique Ambroise-Paré, de l'entreprise Forclum de Verquin, ainsi que pour les communes de Béthune et de Sailly-Labourse ».

 

Beuvry Avenir a déjà signalé cette anomalie : une ville de 9.000 habitants sans crèche publique. Tout comme nous avons signalé d’autres manquements en termes de services publics.

 

 

Hélas, toujours hélas pour la population active Beuvrygeoise :

 

Les centres de « petites vacances » ne sont ouverts que l’après-midi. Autant dire qu’il est pratiquement impossible aux couples salariés d’utiliser ce service « public » pour la garde de leurs enfants et doivent jongler avec la famille, parfois éloignée géographiquement, car ce service « public » n’est finalement pas « tout public ».

 

D’ailleurs les horaires du centre aéré l’été pose aussi beaucoup de problèmes aux familles dont les 2 parents travaillent, ou pour les familles monoparentales.

 

 

Service public obligatoire… sauf à Beuvry ?

 

Est-il nécessaire de rappeler que, dans le cas de grève des instituteurs, la municipalité de Beuvry ne respecte pas la loi n° 2008-790 du 20 août 2008 instituant un droit d’accueil pour les élèves des écoles maternelles et élémentaires pendant le temps scolaire ?

 

Sur ce point, pour éviter que l’on vous raconte que « ce service public sera payé par commune », notez que cette loi prévoit que « L’État verse une compensation financière à chaque commune qui a mis en place le service d’accueil prévu au quatrième alinéa de l’article L. 133-4 au titre des dépenses exposées pour la rémunération des personnes chargées de cet accueil. »

 

Entre les promesses de défense du service public et la réalité, il y a parfois un gouffre.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> Si j'ai bien compris, la devise de la mairie pourrait être celle-ci : expliquez moi de quoi vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer, ou si je n'ai besoin de rien, je<br /> suis tout de suite servi.<br /> <br /> <br /> En tout cas, je me souviens que madame le maire après son election avait déclaré que Beuvry était redevenue une ville de gauche (en supposant que le PS soit un parti de gauche).<br /> <br /> <br /> Aujourd'hui, on ne peut qu'en douter.<br /> <br /> <br /> Elle attendra le 2ème tour (qui devrait être plus favorable au PS, encore que!!) pour vite oublier le score du 1er tour et surtout éviter de communiquer sur ce piètre resultat.<br /> <br /> <br /> Beuvrygeois(es), si nous voulons une crèche ou une piscine,... il faudra penser a changer d'équipe municipale aux prochaines élections (en souhaitant qu'il y ait une réelle équipe d'opposition).<br />
Répondre
D
<br /> Vous avez bien mis en évidence des vrais incohérences de la majorité municipale. Les Beuvrygeois ont compris que la municipalité PS-PC ne tenait pas ses promesses et ils ont mis le candidat<br /> PS en 2e position hier aux élections présidentielles. C'est peut être un espoir de reconquérir la mairie pour vous ?<br />
Répondre
B
<br /> <br /> Concernant les élections présidentielles chacun appréciera, nous notre politique c'est notre ville.<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> Jeune maman et surtout jeune maman occupé, j'avais besoin en arrivant sur Beuvry de faire garder mon enfant. Les nounous de la ville sont débordées et donc aucune chance d'en trouver une. La<br /> crèche? Hé bien la seule de la ville est destinée aux salariés du centre hospitalier. Bonne initiative des crèche pour les entreprises, mais quand on a pas de crèche destinée à<br /> tous les beuvrygeois, cela fait un peu bateau. Du coup, on exile et nous voilà à Verquigneul où la crèche à une réputation excellente, seulement on subit de n'être pas des verquigneulois.<br /> 40% de plus à payer... Rien n'est trop cher pour nos petits bambins, mais on s'est quand même bien réjouis quand on a entendu parler de rumeur d'ouverture d'une crèche à la place de l'ancienne<br /> bibliothèque! Soufflé vite retombé, une maison sociale à la place. Comme chaque parent de Beuvry : j'espère ne jamais y mettre les pieds!!!!!! A bon entendeur, SALUT!<br />
Répondre
P
<br />          Il est vrai qu’on lui a déjà imposé le coup de contrat de confiance tacitement reconductible. Coup qui l’avait pourtant<br /> marquée. Mais pas la nouvelle génération assez candide pour croire que des résultats observés pouvaient être exclusivement dûs à une certaine forme d’incompétence par un au-delà du communal et du<br /> régional…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />          Vous parlez de fossé entre promesses et réelle activité. Il s’agit dans vos exemples d’un César qui a franchi<br /> son Rubicon dans sa conquête du pouvoir ! Alea jacta est !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ainsi (ne) soit-il (pas) !<br /> <br /> <br /> Amen.<br />
Répondre
P
<br /> 2-      Les gouffres, comme les trous noirs sans fond sont des choses assez habituelles à Beuvry, même si le terme plus approprié concernant<br /> l’actuelle municipalité serait « abysses ».<br /> <br /> <br />          Il n’est pas indispensable d’y être né(e) pour le comprendre. Avoir le premier espoir d’y vivre convenablement<br /> en famille suffit !<br /> <br /> <br />          Elle y conduirait la collectivité, toute la collectivité (même si seulement une partie contrainte et forcée<br /> devra en supporter la chute vertigineuse… ) vers l’obscur côté après l’avoir remise entre les mains des banques comme à une certaine époque où grâce à elle des mains l’étranglaient déjà.<br /> <br /> <br />          Symboliquement et pour quelques heureux, en cette période olympique, à Beuvry on semble observer que l’actuelle<br /> municipalité compte comme d’habitude sur ces galérien(ne)s pour sortir ce qui risque de se révéler une épave à laquelle ils (elles) se sont enchaînés parfois pour 30 ans.<br /> <br /> <br />          Ce n’est pas parce qu’on se rêve en train de s’envoler vers une terre promise qu’il faut entraîner ses<br /> concitoyens à prendre un billet sur le Titanic !<br /> <br /> <br />          Surtout quand on leur a déjà fait le coup dans une précédente version…<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />          Le tort de cette partie : oser réfléchir avant de n’avoir qu’à entériner !<br />
Répondre

Bienvenue Sur Notre Blog

  • : Beuvry Avenir
  • : Beuvry Avenir est une association de la loi 1901. Son but est de construire un cadre d’expression, de réflexion et d’action pour toutes les personnes intéressées par le développement et l’avenir de leur commune.
  • Contact

Recherche